Comprendre et gérer les facteurs de stress opérationnel par la Thérapie cognitive comportementale sur Internet pour le personnel de la sécurité publique – PSP NET

Comprendre et gérer les facteurs de stress opérationnel par la Thérapie cognitive comportementale sur Internet pour le personnel de la sécurité publique

Auteurs: Beahm, J.D., Landry, C.A., McCall, H.C., Carleton, R.N., & Hadjistavropoulos, H.D.

POURQUOI AVOIR EFFECTUÉ CETTE ÉTUDE?

Les membres du personnel de la sécurité publique (PSP) du Canada vivent des taux plus élevés de problèmes de santé mentale. Deux types de facteurs de stress opérationnel peuvent contribuer aux problèmes de santé mentale du PSP, soit les facteurs de stress liés au travail et les facteurs de stress organisationnel. Les facteurs de stress liés au travail sont ceux qui sont causés par les fonctions de travail, comme la fatigue liée au travail par quarts, l’exposition à des évènements potentiellement traumatisants sur le plan psychologique, et les dilemmes entre le travail et la vie personnelle. Les facteurs de stress organisationnels sont ceux qui dépendent du contexte de l’emploi, comme les pénuries de main-d’œuvre, les enjeux interpersonnels, et le manque de ressources entraînant des charges de travail ingérables.

La thérapie cognitive comportementale sur Internet (TCCI) est un traitement efficace pour divers problèmes de santé mentale, et peut réduire les obstacles aux soins. La présente étude a examiné les facteurs de stress opérationnel que les membres du PSP décrivent lorsqu’ils demandent et reçoivent la TCCI, et la façon dont ils utilisent les compétences et les techniques acquises en suivant la TCCI, afin de gérer ces facteurs de stress.

QU’EST-CE QUE L’ÉTUDE A ACCOMPLI?

Cette étude a examiné les données provenant de 126 clients en Saskatchewan qui se sont inscrits à la démarche «Développement du bien-être du PSP» offerte par le PSPNET, entre le 5 décembre 2019, et le 15 mars 2021. Les données comprenaient l’information partagée par le PSP avec leur thérapeute, avant, durant, et après la TCCI. Les chercheurs ont dépouillé les données de tous les renseignements personnels, et les membres du PSP ont donné leur consentement pour que ces données fassent partie de la recherche.

QU’A-T-ON DÉCOUVERT?

  • 96,8 % des clients ont rapporté avoir voulu suivre la TCCI pour le traitement d’un, ou de plus d’un, facteur de stress opérationnel.
  • 89,6 % des clients, lors de la vérification d’admissibilité, ont mentionné faire face au stress lié au travail et 45,2 % ont mentionné subir un stress organisationnel.
  • 79,3 % des clients ont rapporté être exposés à un, ou plus d’un, évènement potentiellement traumatisant sur le plan psychologique (ÉPTP). Les ÉPTP représentaient le type de stress opérationnel que les clients ont mentionné le plus souvent durant la vérification d’admissibilité.
  • La plupart des clients (69,5 %) ont aussi rapporté vouloir suivre la TCCI à cause de facteurs de stress personnel autres que les facteurs de stress opérationnel.
  •  Les clients ont noté que les techniques de la démarche les aidaient à gérer le stress lié à:
    • l’exposition à des évènements potentiellement traumatisants sur le plan psychologique;
    • la gestion de clients/patients exigeants ou combatifs;
    • l’attente d’un procès;
    • l’occurrence de souvenirs ou de symptômes liés à des appels antérieurs;
    • un sentiment d’incompétence au travail;
    • une attitude plus sociable au travail;
    • une plus grande affirmation de soi, lorsque critiqués par le public.
  • Les clients ont aussi expliqué que les compétences étaient utiles pour améliorer leurs relations personnelles perturbées par leur travail (p. ex., gérer la colère et l’exaspération envers la famille).
  • La restructuration cognitive était la technique la plus souvent rapportée comme étant utile pour gérer les facteurs de stress opérationnel.
  • Plusieurs clients ont trouvé utiles les témoignages de membres du PSP.

QUELLES MESURES PRENDRE MAINTENANT?

Cette étude démontre que les membres du PSP demandent et suivent la TCCI afin de gérer divers facteurs de stress opérationnel, y compris ceux liés au travail ainsi que les facteurs de stress organisationnel. Dans l’ensemble, la restructuration cognitive était la technique la plus souvent rapportée comme étant utile par le PSP. Le PSPNET utilise les résultats de cette étude afin de continuer à adapter et à améliorer la démarche «Développement du bien-être du PSP». Par exemple, les résultats ont servi à modifier les témoignages de membres du PSP et à orienter l’élaboration de nouveaux documents complémentaires.

Étude d’origine

Understanding and addressing occupational stressors in internet-delivered therapy for public safety personnel.  Publication complète.

La formulation originale de cette étude a été modifiée et abrégée pour ce sommaire de recherche.