Les perspectives des membres du personnel de la sécurité publique concernant la thérapie cognitive comportementale sur Internet – PSP NET

Les perspectives des membres du personnel de la sécurité publique concernant la thérapie cognitive comportementale sur Internet

Auteurs:   Beahm, J.D., McCall, H.C., Carleton, R.N., Titov, N., Dear, B., & Hadjistavropoulos, H.D. 

POURQUOI AVOIR EFFECTUÉ CETTE ÉTUDE?

Les membres du personnel de la sécurité publique (PSP) du Canada présentent des taux élevés de troubles de santé mentale. La thérapie cognitive comportementale sur Internet (TCCI) est un traitement efficace pour divers problèmes de santé mentale, et peut réduire les obstacles aux soins comme les contraintes de temps et la crainte de stigmatisation. La démarche Développement du bien-être du PSP est une TCCI adaptée par le PSPNET en tenant compte des expériences vécues au Canada. Elle comporte cinq principaux modules ainsi que des ressources et des documents complémentaires portant sur différents sujets. Le soutien de thérapeutes est offert chaque semaine, aux deux semaines, ou au besoin, selon le choix du client, et ce, pendant une période de huit semaines, qui peut être prolongée jusqu’à 16 semaines.

Adapter les démarches du PSPNET est un processus continu, à partir des commentaires que les clients passent tout au long de leur démarche. La présente étude a examiné les données recueillies chez de nombreux utilisateurs de la démarche « Développement du bien-être du PSP », et a permis de continuer à personnaliser le service. L’équipe de recherche souhaitait connaître l’impact perçu de la démarche, et ce que les utilisateurs ont apprécié ou non.

Qu’est-ce que l’étude a accompli?

Cette étude a examiné les communications et la rétroaction de 82 clients inscrits à la démarche « Développement du bien-être du PSP », entre décembre 2019 et juin 2020. L’étude a analysé les réponses dépersonnalisées de courriels des clients aux thérapeutes, de la réflexion hebdomadaire facultative, et du questionnaire sur la satisfaction du traitement (QST), effectué huit semaines après l’inscription. Parmi les 82 participants, 57 ont répondu au QST.

Qu’a-t-on découvert?

  • Parmi les 57 clients qui ont répondu au QST, 97 % ont indiqué que la démarche en valait la peine et 98 % ont affirmé qu’il la recommanderait.
  • La majorité des clients qui ont répondu au QST ont aussi passé des commentaires précis concernant les bienfaits de la démarche, dont :
    • amélioration des compétences ou du bien-être;
    • normalisation des problèmes de santé mentale;
    • meilleures communications ou relations;
    • avantage pour le PSP; et
    • bon rappel des compétences acquises antérieurement.
  • Moins de 10 % des clients qui ont répondu au QST ont rapporté que la démarche avait peu ou pas d’effet sur leur bien-être.
    • 9 % ont rapporté que le programme ne répondait pas à leurs besoins particuliers.
  • Certains clients (74 %) ont déclaré avoir trouvé l’échéancier de 8 semaines serré, ou avoir eu des difficultés techniques à ouvrir une session ou à naviguer la démarche. Cependant, ces clients n’ont pas rapporté que ces inconvénients avaient nui à leur expérience générale dans la démarche.
  • 25 % des clients qui ont terminé la démarche ont remarqué une augmentation de leurs symptômes ou ont éprouvé de nouveaux symptômes, au cours de la démarche. Toutefois, ils ont aussi indiqué que les compétences de la démarche les aidaient à gérer ces changements, et que les effets diminuaient au fur et à mesure qu’ils progressaient dans la démarche.
  • La restructuration cognitive était la technique la plus souvent mentionnée comme étant utile.
  • Les clients ont énuméré de nombreux avantages à la démarche dont :
    • les suivis et les communications avec les thérapeutes;
    • la présentation et la conception de la démarche;
    • les guides pratiques;
    • les témoignages de membres du PSP;
    • les documents complémentaires accompagnant les principaux modules; et
    • la flexibilité et la convivialité de la démarche.
  • Lorsqu’on leur a demandé de donner des suggestions afin d’améliorer la démarche, les clients ont mentionné :
    • améliorer certains aspects de la conception et du matériel de la démarche;
    • améliorer certains des témoignages;
    • ajouter davantage de documents complémentaires portant sur différents sujets;
    • ajouter des enregistrements audio et vidéo;
    • adapter les échéanciers de la démarche;
    • régler les problèmes techniques; et
    • augmenter les communications ou accroître la responsabilisation.

Quelles mesures prendre maintenant?

Le PSPNET a été conçu dans le but de combler le besoin de traitements en santé mentale adaptés et accessibles à tous les membres du PSP. La rétroaction des clients permet d’améliorer continuellement le programme. Les commentaires apportés dans cette étude ont contribué à améliorer la démarche « Développement du bien-être du PSP », notamment en améliorant les documents complémentaires, en ajoutant de nouveaux, et en incluant des modules audio. La démarche est maintenant offerte sans frais à tous les membres du PSP en Saskatchewan, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Étude d’origine

Les perspectives des membres du personnel de la sécurité publique concernant la thérapie cognitive comportementale sur Internet. Publication complète.