DÉVELOPPEMENT DU BIEN-ÊTRE DU PSP

DÉVELOPPEMENT DU BIEN-ÊTRE DU PSP pour PROMOUVOIR LA SANTÉ MENTALE

Dans le cadre du Plan d’action du gouvernement du Canada sur les blessures de stress post-traumatique, nous avons développé un programme de thérapie cognitive et comportementale sur Internet (TCCI) adapté pour les membres, actuels et anciens, du personnel de la sécurité publique (PSP), intitulé « Développement du bien-être du PSP ».    

La démarche « Développement du bien-être du PSP » est conçue pour promouvoir l’apprentissage et donner des conseils sur des techniques simples, mais efficaces pour gérer la dépression, l’anxiété ou les blessures de stress post-traumatique, auprès des membres du PSP. La démarche « Développement du bien-être du PSP » aide les gens à gérer leurs pensées, leurs comportements et leurs symptômes physiques de dépression, d’anxiété ou de stress post-traumatique.

La démarche  « Développement du bien-être du PSP » est maintenant offerte au Québec et en Saskatchewan.

RÉPONSES

Pourquoi avoir développé cette démarche?

La démarche « Développement du bien-être du PSP » a été conçue afin d’aider les membres du PSP qui souffrent de problèmes de santé mentale et qui cherchent une nouvelle façon d’accéder aux services de soin, ou qui font face à des barrières d’accès aux soins, comme:

  • Des barrières géographiques (p. ex., accès aux soins difficile lorsqu’affecté en régions éloignées);
  • Des barrières logistiques (p. ex., accès limité aux heures de service standards à cause du travail de quart, charge de travail et vie familiale occupée);
  • La stigmatisation (p. ex., perception d’être jugé négativement d’avoir un problème de santé mentale); ou
  • Des ressources limitées (p. ex., accès insuffisant).

Qui a développé la démarche?

La démarche « Développement du bien-être du PSP » a été initialement développée à l’Université Macquarie en Australie, et ensuite adaptée et étudiée par l’unité Online Therapy Unit, à l’Université de Regina. La démarche s’est avérée efficace comme traitement pour l’anxiété, la dépression, et le trouble de stress post-traumatique. Le PSPNET a adapté la démarche aux besoins des membres du PSP.  

Qu’est-ce que la démarche implique?

La démarche « Développement du bien-être du PSP » est un programme de thérapie cognitive et comportementale sur Internet (TCCI). La TCCI fournit en ligne le même contenu normalement offert en suivant une thérapie cognitive et comportementale (TCC) traditionnelle, afin de gérer la dépression, l’anxiété, ou les blessures de stress post-traumatique.  

Les modules présentent le matériel en ligne sur une base hebdomadaire durant 8 semaines, mais les membres du PSP auront accès au matériel des modules jusqu’à un an après leur inscription à la démarche.

La démarche comporte 5 modules principaux ainsi que de la documentation complémentaire concernant différents sujets (p. ex., les problèmes de sommeil, les relations sociales, la résolution de problème).

Les modules sont présentés de manière intéressante et engageante. Afin d’aider le PSP à appliquer les stratégies, des exercices individuels sont proposés à la fin de chaque module. De plus, les clients reçoivent généralement des courriels automatisés afin de les encourager à maintenir la démarche et poursuivre les modules.

Quel soutien les thérapeutes offrent-ils?

La démarche « Développement du bien-être du PSP » va de pair avec le soutien d’un thérapeute. Cela signifie que les clients peuvent, au cours de la semaine, envoyer leurs questions ou leurs commentaires à leur thérapeute assigné, via un système de messagerie sécurisé. La journée prévue, chaque thérapeute vérifie le site Web, prend connaissance de l’évolution de l’état du client et répond aux messages. Le contact avec le thérapeute se produit majoritairement à l’aide de courriels sécurisés, mais le thérapeute pourrait parfois contacter le client par téléphone. Le niveau de soutien apporté par le thérapeute varie selon les besoins de chaque client. En général, les clients envoient leurs questions par courriel durant la semaine et le thérapeute y répond une ou deux fois par semaine, selon les préférences du client. 

Le soutien d’un thérapeute est généralement offert pendant 8 semaines, mais peut être prolongé dans certains cas (jusqu’à 16 semaines), afin d’offrir davantage de soutien lorsque nécessaire.

Qui fournit l’assistance de thérapeutes?

Le soutien est fourni par des thérapeutes formés pour administrer ce genre de traitement. Les thérapeutes détiennent un permis de psychothérapeute. Des étudiants de deuxième cycle proposent parfois des traitements, sous la supervision attentive d’un fournisseur de soins de santé mentale qualifié.

Ma participation à la démarche sera-t-elle confidentielle?

Votre participation est confidentielle. Cependant, dans certaines circonstances, nous pourrions devoir être relevés de l’obligation au secret professionnel , comme dans le cas de :

  1. danger imminent de blessures, à la personne ou à autrui; 
  2. présomption de négligence ou de danger de blessures à un enfant, y compris être témoin de violence; 
  3. lorsqu’exigé par la loi.

Le PSPNET est un centre de recherche. À ce titre, lorsque nous utilisons vos renseignements à des fins de recherche et de science, les renseignements sont dépersonnalisés. Ce qui signifie que votre information sera toujours analysée et présentée sans que vos données personnelles ne soient identifiables.

Quelles sont les études en cours concernant cette démarche?

Tout au long de la démarche (une fois par semaine) et ensuite 8, 16, 26, et 52 semaines après avoir entrepris la démarche, nous demandons aux clients de répondre à des questionnaires nous permettant d’évaluer la démarche « Développement du bien-être du PSP ». Le nombre et la longueur des questionnaires varient. Certaines semaines, il faut moins de cinq minutes pour répondre aux questions, alors qu’il en faut 20 à 30 minutes pour d’autres semaines. Cette rétroaction est examinée par l’équipe de recherche, sans connaître l’identité du client. La rétroaction nous permettra d’identifier les forces et les défis de la démarche et nous permettra de l’améliorer. Nous voulons connaître le degré de l’engagement du PSP à la démarche, ainsi que son impact sur leurs symptômes. Remplir les questionnaires ne demande pas beaucoup de temps, mais apporte de l’information importante sur votre cheminement et sur les répercussions de la TCCI.

Qui peut entreprendre cette démarche?

La démarche « Développement du bien-être du PSP » s’adresse, y compris, mais sans s’y limiter, aux agents des services de communication d’urgence (p. ex., agents/répartiteurs de centre d’appels d’urgence), aux agents et aux travailleurs correctionnels, aux pompiers, aux paramédics, au personnel des services frontaliers, et aux agents de police.

Plus précisément, la démarche est pour les membres du PSP qui :

  • Déclarent avoir des problèmes d’anxiété, de dépression, ou des blessures de stress post-traumatique, et qui;
    • sont âgés de 18 ans ou plus;
    • sont à l’aise d’utiliser un ordinateur, et ont accès à l’Internet;
    • sont prêts à fournir un contact médical local en cas d’urgence; et
    • vivent au Québec ou en Saskatchewan.

Nous ne recommandons pas cette démarche si vous avez des problèmes sérieux de consommation d’alcool ou de drogues, ou si vous souffrez de manie, de psychose, ou si vous êtes susceptible de suicide.

Quelles seront les répercussions à plus long terme de cette démarche?

À la fin du projet, nous souhaitons avoir établi un modèle fondé sur des données probantes sur la façon de livrer la TCCI au PSP qui nous permettra de développer les traitements futurs offerts aux membres du PSP.

Combien de temps le PSPNET offrira-t-il cette démarche?

Nous sommes actuellement financés jusqu’en mars 2023, ce qui signifie que nous pourrons fort probablement offrir la démarche jusqu’en décembre 2022.

Où puis-je obtenir plus d’informations?

Pour plus d’informations concernant la démarche « Développement du bien-être du PSP », veuillez communiquer avec nous, par téléphone au 306-337-7233 (SAFE), ou par courriel au pspnet@uregina.ca